Le miel d’Ouessant

Situé dans le Sud du Finistère, l’île d’Ouessant est particulièrement appréciée pour sa culture charismatique, ses paysages à couper le souffle et ses multiples phares emblématiques. Sa renommée revient cependant à sa production de nectar doré unique au monde qui fait honneur à la culture gastronomique française : le miel d’Ouessant.

Cette petite production bretonne insulaire n’a rien de comparable et n’a rien à envier au miel oriental pour ses caractéristiques particulières et son originalité. Son succès est d’ailleurs tel qu’il a réussi à séduire l’une des plus grandes marques internationales de cosmétique.

Le miel d’Ouessant, un élixir de luxe breton

Aussi calme que sereine, l’abeille noire d’Ouessant n’a rien de comparable aux abeilles mondaines. Elle est beaucoup plus grande et plus performante ; ce qui explique sa capacité à fournir du miel de qualité en seulement deux mois comparé à six mois pour les hyménoptères normaux. Son abdomen sombre lui garantit d’ailleurs une absorption plus efficace des rayons du soleil et ses ailes puissantes alliées à ses longs poils lui permettent de rapporter une grande quantité de pollen même par mauvais temps.

L’abeille noire bretonne est l’une des seules espèces à pouvoir fournir un miel particulièrement brun et puissant apte à guérir et cicatriser de nombreuses maladies. Le goût du miel d’Ouessant est facilement reconnaissable grâce à ses notes puissantes de ronces et de bruyère. Il n’est pas exporté et ne peut donc être acheté que sur place au prix de 40 euros par kilo, d’autant plus que le miel d’Ouessant est considéré parmi les plus purs du monde.

Les abeilles de l’île d’Ouessant y ont été introduites par Georges Hellequin, un apiculteur passionné qui avait pour ambition de protéger cette race en voie d’extinction. Comparée aux autres races d’abeilles, celle-ci supporte parfaitement le climat rude du Finistère grâce à sa musculature. Elle peut vivre jusqu’à cinq ans non seulement par l’absence de virus et de parasites, mais surtout par l’écosystème de l’île qui a renoncé aux produits chimiques dans ses plantations.

L’Abeille Royale, le sérum Guerlain qui fait honneur au miel français

Par sa qualité exceptionnelle, le miel d’Ouessant attire les connaisseurs autant dans le domaine médical, gastronomique que cosmétique. En effet, suite au succès du flacon L’Abeille, la marque internationale Guerlain s’est lancée en 2010 dans la réalisation d’un sérum anti-âge particulièrement performant : l’Abeille Royale.

Bien que le miel soit réputé efficace pour les problèmes de peau, il est important de bien choisir sa qualité et son origine pour pouvoir exploiter entièrement ses vertus. Le PDG de la marque Laurent Boillot s’est donc associé au président des ruches associatives d’Ouessant Jacques Kermagoret afin de récupérer 25% de la récolte annuelle de miel d’Ouessant dans les formules de l’Abeille Royale, voir ici un article à ce sujet.

Le miel d’Ouessant contenu dans ce sérum disposerait donc de tous les acides aminés et oligoéléments nécessaires pour venir à bout des rides et de la perte de l’élasticité de la peau. En optant pour le miel d’Ouessant, Guerlain a non seulement tenu à utiliser l’actif le plus efficace pour ses produits cosmétiques, mais surtout à privilégier la production de miel française qui se raréfie de jours en jours.